Maxime Boissonneault et Christian Mérat se joignent à Moov AI

Maxime Boissonneault et Christian Mérat se joignent à Moov AI 8 minutes

C’est avec beaucoup de fierté que nous annonçons aujourd’hui l’arrivée de Christian Mérat et Maxime Boissonneault à titre d’associés chez Moov AI.

Ce n’est pas tous les jours qu’on a le privilège d’avoir non pas un, mais deux nouveaux associés d’impact dans une entreprise. Et quels associés!

Après avoir grandement contribué à la croissance et au succès de GSoft, un des fleurons technologiques du Québec inc, Maxime et Christian nous permettent de faire un pas de géant vers la démocratisation de l’intelligence artificielle au Québec.

Maxime a cofondé Moov AI et s’est impliqué comme investisseur dès les premiers balbutiements de notre projet. Il prend le rôle de coprésident aux côtés de Dominic Danis.

Christian quant à lui agit à titre de VP technologie et assure le développement et la commercialisation de nos produits logiciels.

J’ai posé quelques questions à Christian et Maxime afin qu’ils puissent se présenter tout en nous expliquant pourquoi ils ont choisi de s’impliquer dans le domaine de l’intelligence artificielle avec Moov AI.

L'équipe de Moov AI

Pourquoi avez-vous décidé de vous joindre à Moov AI?

Maxime : J’ai l’impression que demain sera grandement impacté par l’intelligence artificielle. Certains pensent que ce sera négativement. J’aime bien croire à un impact très positif, que l’humain sera au centre de cette révolution, et également que le Québec se démarquera de façon encore plus prononcée sur la scène mondiale.

L’intelligence artificielle ne doit pas appauvrir et remplacer les gens, mais plutôt les aider à être plus efficients et à créer beaucoup plus de richesse avec moins. Je veux contribuer, avec Moov AI, à cette révolution positive qui est déjà entamée!

Aussi, c’est un plaisir de travailler avec des amis et contribuer à la mission de Moov AI, dans une ambiance aussi inspirante!

Christian : Moov AI c’est une compagnie qui oeuvre dans un secteur de pointe et qui est composée de gens en qui j’ai confiance. Évoluer et me dépasser dans un environnement respectueux et stimulant est un défi qui me motive énormément! Et c’est exactement ça que je fais chez Moov AI.

En quoi la mission de Moov AI de démocratiser l’IA vous inspire?

Max : Car nous sommes rendus là! C’est aujourd’hui que les changements doivent arriver pour rester en avant de la vague et je tiens à ce que les entreprises québécoises se démarquent mondialement grâce à l’intelligence artificielle.

Le Québec est déjà un joueur majeur en termes de recherche en IA, nous voulons amener nos entreprises d’ici à être des joueurs majeurs grâce à l’application de l’IA!

Chris : Je suis depuis toujours un technologue : je crois que la technologie doit être un moteur qui sert à améliorer la vie des gens. L’IA est un nouvel univers qui démontre un potentiel énorme, mais dont nous avons à peine vu la pointe de l’iceberg de ses possibilités.

Plus son utilisation sera répandue et plus nous serons en mesure d’en tirer de la valeur pour améliorer la vie de tous.

Qu’avez-vous envie d’accomplir?

Max : 2 choses! Aider les entreprises à être plus productives et efficaces ainsi que de contribuer à “AI for Good” que ce soit avec des initiatives en éducation ou encore en environnement.

Chris : Je crois que les défis en technologie ne manquent pas. J’ai envie de m’entourer de gens qui ont des qualités similaires aux miennes : la curiosité, une envie de se dépasser, un désir d’améliorer la vie des gens et avec eux construire, à notre façon, un morceau de ce monde meilleur.

Quel impact pensez-vous que l’IA peut avoir sur le Québec inc?

Max : Je vois l’IA comme un accélérateur, une aide précieuse qui pourra propulser les entreprises du Québec. Que ce soit pour prendre de meilleures décisions, les prendre plus rapidement, automatiquement, ou encore faire de grandes découvertes, l’apprentissage machine et l’intelligence artificielle aura un impact majeur sur les entreprises.

Chris : L’IA est une technologie qui n’en est encore qu’à ses balbutiements et nous voyons déjà à quel point elle a chamboulé certaines industries du tout au tout. Faire profiter au maximum de cette nouvelle technologie permettra aux compagnies de surmonter des défis de taille et de foncer avec confiance vers le futur.

Le Québec se dessine bien comme plaque tournante de l’IA et devient un pôle incontournable. Je crois que plus on sera en mesure d’améliorer nos approches et pousser pour rendre l’AI plus performant et plus accessible, plus ce sera une occasion de faire rayonner le Québec entier.

Maxime, tu as mentionné « AI for Good », justement, si vous aviez un défi sociétal à régler avec l’IA ça serait quoi? Et pourquoi?

Max : J’ai 2 défis! *rires* L’éducation et l’environnement!

L’éducation, car c’est la base de notre société. Nous pourrons régler beaucoup de problématiques que nous vivons actuellement grâce à une éducation réinventée.  Nous devons révolutionner la façon dont nous enseignons aux étudiants et l’intelligence artificielle sera pour moi un vecteur important de changement dans ce domaine.

Ensuite, l’environnement. Il est facile d’être négatif sur ce que l’avenir nous réserve avec l’empreinte que laissent actuellement les humains sur la terre, mais beaucoup peut être fait pour résoudre plusieurs problématiques. Nous contribuerons à les résoudre!

Chris : L’IA a le potentiel de rendre des tâches répétitives automatisables. Ceci peut se traduire par une diminution de la main d’oeuvre nécessaire pour des secteurs qui ont des besoins chroniques de recrutement mais qui ne sont pas très populaires pour quelconques raisons.

Plusieurs de ces secteurs ont des impacts positifs importants sur la société et d’améliorer la rentabilité de ces projets se traduirait par une amélioration de la qualité de vie de tous les citoyens.

On peut penser entre autres à une automatisation complète des centres de tri de recyclage, par exemple. Plus on peut diminuer le coût lié au recyclage et à la récupération, plus la société peut en tirer avantage.

Portraits d’entrepreneurs

Afin de vous aider à cerner encore mieux les 2 personnages, nous avons cru bon vous proposer un portrait plus classique via une biographie. Les voici :

Maxime Boissonneault
Coprésident

Maxime Boissonneault

Maxime est un entrepreneur chevronné. Pendant plus de 10 ans, il a été associé de GSoft, un des fleurons québécois en technologie. Avec des clients partout dans le monde, deux produits à succès et un incubateur de produits, GSoft est un immense succès commercial.

Il a cofondé Club Social un portefeuille de spiritueux incluant le gin Portage, la vodka White Keys, le rhum Saint-Marie et le spritz Les Iles. Il agit également à titre d’ange investisseur auprès de plusieurs jeunes pousses et fonds d’investissement québécois, notamment avec Creative Destruction Labs.

Ce portrait de Maxime ne serait pas complet sans parler de sa très grande implication dans plusieurs causes sociales. Il siège sur plusieurs conseils d’administration d’organismes à but non lucratif, s’implique avec des organismes caritatifs, mais surtout s’investit personnellement auprès des enfants du CHU Sainte-Justine.

À titre de coprésident de Moov AI, Maxime nous fait profiter de sa grande expertise et expérience à bâtir et faire croître une entreprise de services-conseils. Il sera un fier porte-étendard de notre mission de démocratiser l’intelligence artificielle au Québec.

Christian Mérat
VP technologie

Christian est un architecte logiciel hors pair ayant une impressionnante feuille de route de création de produits logiciels à succès. Un des premiers employés, puis actionnaire de GSoft, il a fortement contribué au succès commercial du produit phare Sharegate grâce à sa vision stratégique et à son expertise de pointe au niveau technologique.

Christian sait transformer la vision d’un produit en réalité. Il peut surmonter n’importe quels obstacles techniques grâce à son flair lui permettant d’utiliser des technologies qui répondent aux besoins réels des entreprises.

Chez Moov AI, il est responsable de la création et de la commercialisation de nos produits logiciels. Il encadre également les membres de l’équipe dans les meilleures pratiques en génie logiciel et en développement de produits.

Guillaume Petitclerc
Guillaume Petitclerc

Guillaume est cofondateur de Moov AI, expert en marketing numérique et un coach d’équipe chevronné.

Directeur marketing pour Urban Turtle (Pyxis Technologies) et Sharegate (GSoft), il a participé à la gestion des stratégies pour des produits ayant un fort succès commercial.

À titre de consultant, il a accompagné plus de 15 compagnies à améliorer leur marketing numérique, à trouver les bons canaux de traction et à former des équipes marketing performantes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin